Découvrons… ║ L’Ordre terne 1 ║ d’I.M. Nancy

L'Ordre terne 1

    Pour cette nouvelle découverte commune, je vous propose le premier livre d’une saga de fantasy m’ayant été proposé par une jeune auteure dont c’est le premier roman et que je tient à remercier chaleureusement pour sa confiance, I.M. Nancy. L’Ordre Terne 1 : La Prophétie des sables, digne héritier de la vague d’heroic fantasy lancée il y a bien longtemps par Tolkien et ses contemporains, nous propulse dans un univers résolument magique, bien loin de notre monde réel si harassant dont nous souhaitons parfois nous évader. Pourtant, j’ai eu beaucoup de mal à y plonger, non parce que l’univers est mal construit – au contraire, il apparaît comme cohérent, bien lisible et attrayant – mais plutôt parce que je n’ai réussi à m’attacher à aucun des personnages de l’histoire et cela m’a plutôt freinée dans ma lecture. Je ne pense pas que ce soit un défaut d’écriture, les personnages sont bien écrits et répondent à des schémas qui devraient me sembler attachants mais, j’ignore pourquoi, je n’y parviens tout simplement et ressens ainsi une certaine distance quant à leurs destinées, ce qui m’empêche d’être aussi emportée par l’histoire que je le voudrais.

     L’histoire commence avec Berendor Cairn, un grand sorcier qui commandait autrefois aux étoiles mais qui a commis une faute si terrible qu’il a provoqué l’arrivée d’un grand ravage sur le monde. Une seule solution pour empêcher celui-ci de décimer les Hommes : trouver le Mok’zir, un élu choisi par les étoiles, destiné à être sacrifié pour les apaiser. Une quête folle est donc lancée, véritable course contre le  temps dans laquelle différents pouvoirs s’affrontent ou s’allient dans un même dessein.

Ligne horizontale      Destinée & différence.

     Dans ce roman, plutôt que de juste suivre les pérégrinations de divers personnages, nous avons surtout l’impression d’assister à l’avancée inéluctable du destin. En effet, chaque chapitre commence par une date qui sonne comme un compte-à-rebours avant « l’Ultime Ravage ». Tous les personnages semblent être liés les uns aux autres, poussés vers un destin commun que Berendor Cairn, le sorcier, est seul à connaître et cherche à tout prix éviter. On entend presque – voire parfois littéralement – les rouages du destin tourner et se mettre en place au fur et à mesure des choix des protagonistes. Ainsi, le roman se pare d’une tension palpable ; plus qu’une avancée, c’est une pression qui nous pousse à poursuivre notre lecture en même temps qu’elle pousse les héros en avant, vers cette destinée qui les attend. Cela est, pour moi, la grande force de ce livre, qui crée ainsi une réelle connexion du lecteur aux évènements qui se déroulent sous ses yeux, dans un rythme effréné au fil des pages.

    Par ailleurs, le roman se distingue aussi grâce à son rapport à la différence. En effet, appartenant à un peuple presque éteint, le jeune Irhm, l’un des personnages centraux de l’histoire, est mis à l’écart à cause de sa différence. Ainsi, le personnage personnifie la singularité du roman dans lequel il prend place. Eh oui, le roman se distingue par son originalité en prenant certains codes de la fantasy classique complètement à contrepied – l’Élu, celui que l’on veut habituellement sauver à tout prix, devient le mouton noir à abattre -, marquant ainsi sa propre différence dans un univers totalement normé, décidant de faire des choix à contre-courant. Il en découle naturellement que le lecteur est chamboulé dans ses habitudes, qu’il peut en être tout d’abord déstabilisé mais qu’il apprend aussi très vite à apprécier ces différences, de la même manière qu’il peut apprécier ce jeune personnage marqué par la même caractéristique – car, oui, même si je n’ai pas su m’y attacher totalement, j’ai commencé à apprécier le jeune Irhm et sa sensibilité à part dans les dernières pages du roman, ce qui est tout de même bien encourageant et m’a fait finir ce livre plus vite que je ne l’avais commencé !

Ligne horizontale    En bref :

    Malheureusement, je ne pense pas que je continuerai cette histoire simplement parce qu’elle ne m’a pas emportée mais ce n’est pas pour autant que je vous dissuaderais de la lire, bien au contraire ! En effet, L’Ordre terne recèle de thèmes intéressants, intelligemment mis en scène et fait vraiment preuve d’originalité dans un genre – si vous avez bien suivi, vous saurez bien sûr que je parle de l’heroic fantasy sans avoir besoin de le répéter – qui a parfois eu trop tendance à se répéter. Je vous encourage donc très volontiers à vous faire votre propre avis sur ce roman qui pourrait vous surprendre par sa différence car je suis certaine qu’il plaira beaucoup à tous ceux qui, contrairement à moi, parviendront à s’attacher à ces héros dont la destinée s’apprête à bouleverser le monde.

Publicités

5 commentaires sur “Découvrons… ║ L’Ordre terne 1 ║ d’I.M. Nancy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s