Summer Rainbow… ║ Vert ║

0

      Rouge, orange, jaune puis vert… Notre arc-en-ciel livresque de l’été commence à joliment prendre forme grâce à Bookish Stuff and more ! Comme elle l’affirme elle-même, il est tout de même bien plus simple de trouver des livres verts dans notre bibliothèque que jaune, j’ai donc dû sélectionner cette semaine pour ne vous garder que mes préférés.

1.jpgCavalier Vert
de Kristen Britain.

       Étant donné son titre, ce roman était indispensable à cette sélection. Cavalier vert est une saga contemporaine de fantasy écrite par Kristen Britain, auteure que j’ai eu l’occasion de rencontrer lors d’une journée portes ouvertes chez Bragelonne et qui dégage une réelle gentillesse et une bouffée de bonne humeur, prête à discuter et à plaisanter avec tous ceux qui l’approchent. Rien que pour ça, j’ai envie de recommander son roman. Mais au-delà de cela, ce premier tome est vraiment une plongée immersive dans un univers intéressant, pas trop complexe mais qui a la possibilité de gagner en profondeur facilement au fur et à mesure de son développement dans les tomes suivants. Son héroïne, Karigan, une jeune fille fougueuse avide d’aventure, gagne à être découverte.


2.jpgLe Club Vesuvius, une aventure de Lucifer Box
de Mark Gatiss.

       En parlant de héros à découvrir, Lucifer Box est bien celui que je vous recommanderais le mieux. Il m’a d’abord attiré à cause de son auteur, Mark Gatiss, notamment scénariste de la série Sherlock – et accessoirement acteur dedans, en tant que Mycroft Holmes, quand même – dont j’attendais beaucoup. Et il ne m’a absolument pas déçue. Son personnage est un véritable dandy irrévérencieux, un James Bond victorien comme on n’en invente plus. L’histoire m’a finalement moins surprise que ce que j’aurais pu espérer mais elle passe, en quelque sorte, au second plan, derrière ce personnage bien vivant qui se récupère toute l’affiche pour lui seul tant il est plein de fougue et de surprises.


3.jpgLe Jeu de l’amour et du hasard
de Marivaux.

       Un peu de classique dans ce monde de fantasy – et un peu de théâtre dans ce monde de romans, ça marche aussi. Marivaux est l’un de mes dramaturges préférés, j’adore ses petites comédies moralisatrices dont Le Jeu de l’amour et du hasard fait partie. Chassé croisé de déguisements, deux jeunes gens promis au mariage ont la même idée d’échanger leur place avec leurs servants pour tester leur futur conjoint qu’ils ne connaissent pas mais tombent amoureux malgré leur différence sociale présumée. Jeu qui vire au cauchemar, cette comédie donne beaucoup à réfléchir sur les barrières sociales finalement fictives.


4.jpgRoublard
de Terry Pratchett.

        Objet de l’un de mes tous premiers articles, Roublard est un roman plutôt méconnu de Terry Pratchett, loin de l’univers du Disque-Monde. Pastiche d’Oliver Twist, ce livre rend vraiment bien hommage à Charles Dickens qui devient personnage tout en s’en éloignant juste suffisamment pour nous proposer une histoire originale et différente qui entraîne ses propres questionnements sur la société actuelle, adaptée à un lecteur contemporain plutôt que du XIXe siècle. Pratchett parvient même à insérer une petite touche de fantasy dans ce roman par ailleurs extrêmement réaliste, laissant ainsi sa patte propre dans un style qu’on ne lui connaît pas mais qu’il maîtrise avec maestria.


5.jpgLes Chevaliers d’Émeraude
d’Anne Robillard.

        Loin d’être la série de livres la mieux écrite du monde, j’ai pourtant un attachement particulier pour Les Chevaliers d’Émeraude qui a marqué mon adolescence. Certes, certains dénouements étaient un peu faciles, tels des deus ex machina sortis tout droit de chapeaux de magiciens néanmoins, créer une telle armée de chevaliers, chacun avec son caractère bien défini, ses rêves, ses ambitions et ses côtés attachants tout en conservant une histoire suffisamment simple pour ne pas perdre le lecteur adolescent dans d’obscures méandres d’incompréhensions était, selon moi, un véritable tour de force. À peine achetés, ces livres étaient dévorés par moi en une nuit à peine grâce à une intrigue prenante, des rebondissements à foison et une ligne directrice claire qui nous faisait rêver du dernier tome. Une très bonne introduction à la littérature pour les plus jeunes.


6.jpgMoi, Boy
de Roald Dahl.

         Grande fan des romans de Roald Dahl dont j’ai déjà pu vous parler – Charlie et la Chocolaterie puis Charlie et le grand ascenseur de verre avaient même eu droit à leurs petits articles sur le blog -, il m’était difficile de passer totalement à côté de l’autobiographie du monsieur, relatant toute son enfance et une partie de sa vie d’adulte. J’ai commencé ce livre sans encore l’avoir fini mais il m’offre d’ores et déjà une autre façon d’appréhender les récits imaginaires qui ont bercé notre enfance en découvrant leur auteur d’un tout nouvel œil.

      Voilà donc ma petite sélection de livres verts, on se retrouve bientôt pour la couleur suivante mais, d’ici-là, je serais ravie d’avoir vos avis sur la question.

Publicités

13 commentaires sur “Summer Rainbow… ║ Vert ║

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s