Découvrons… ║ Millénium 1 ║ de Stieg Larsson

millenium-1

      Livre dont vous aurez sûrement entendu parler depuis longtemps mais qui ne m’est passé entre les mains que récemment, le premier tome de la saga Millénium de Stieg Larsson, Les Hommes qui n’aimaient pas les femmes, fut aussi mon tout premier roman noir et une excellente découverte. Après avoir longtemps repoussé sa lecture, c’est une lecture commune avec Mes Lectures & co qui m’a décidée à me lancer. Je n’étais pas sûre du tout d’adhérer au genre et pourtant, je dois avouer avoir été totalement happée par l’histoire, enquêtant avec le narrateur et incapable de le lâcher avant d’avoir eu la réponse à la grande énigme du roman : qu’est-il arrivé à Harriet Vanger ?

      Le résumé de l’histoire est simple et compliqué à la fois. Dans les faits, un journaliste économique, Mikael Blomkvist, est embauché par Henrik Vanger, vieux milliardaire anciennement à la tête d’une grande entreprise familiale aujourd’hui sur le déclin, pour enquêter sur la disparition de sa nièce Harriet, datant d’il y a plus de quarante ans. Cependant, nous suivons également en parallèle la vie de Lisbeth Salander, une jeune femme atypique aux talents de hackeuse inégalables.

Ligne horizontale        Haine & logique.

        Ce roman, tout simplement, est un épinglage public de la haine et, plus précisément, comme l’indique le titre Les Hommes qui n’aimaient pas les femmes, de la haine envers la moitié féminine de l’humanité. Ici, rien de sous-entendu mais une haine bien réelle, montrée explicitement et expliquée dans ses moindres détails, des causes aux conséquences de celle-ci. Notre héros, Mikael Blomkvist, enquêtant sur la disparition d’Harriet 40 ans plus tôt, pense n’être pas concerné par la violence entourant cette affaire mais l’histoire le rattrape, tout comme son associée, nous rappelant que cette haine est omniprésente et intemporelle. Le cycle de la violence semble ainsi sans fin, détruisant de nombreuses vies en plus de celle de la victime affichée, et ne peut trouver de conclusion tant que personne n’y réagit.

        Cependant, cette violence répond à une certaine forme de logique. Une logique tordue, certes, mais une logique malgré tout. Dans ce premier tome de la trilogie Millénium, on peut nettement voir que rien n’est gratuit chez Stieg Larsson, tout arrive pour une raison et il y dénonce d’autant mieux ces agissements répréhensibles qu’il en expose la cause. Qu’elle soit fanatique, héréditaire ou symptôme d’un besoin maladif, la haine qui emprunt les personnages masculins brimant les femmes a toujours une cause que l’auteur définit et explique – sans la cautionner pour autant, évidemment, bien au contraire. Il explique, finalement, comment on peut en arriver à de telles atrocités et donc, indirectement, il démontre comment les éviter, en essayant de localiser le mal à sa source pour le neutraliser.

Ligne horizontale         En bref :

         Ce premier tome de la saga Millénium de Stierg Larsson aborde un sujet fort et décide de l’aborder d’une façon tout aussi forte. Plutôt que de faire de parler implicitement pour chercher à ménager son lecteur, l’auteur fait le choix de nous choquer afin de mieux nous faire réagir. À travers la fiction, Les Hommes qui n’aimaient pas les femmes décrit une réalité, réalité d’autant plus probante qu’elle est étayée, en chaque début de partie, par des statistiques concernant la violence faite aux femmes. Plus qu’un thriller haletant, l’auteur nous propose un plaidoyer véhément défendant la condition de la femme ainsi qu’une amorce de solution pour sortir du cercle de la violence dans laquelle notre société est enfermée. Alors, pour l’addiction que ce roman créé autant que pour son message, j’ai envie de dire que Millénium est un livre à côté duquel il ne faut pas passer.

Publicités

21 commentaires sur “Découvrons… ║ Millénium 1 ║ de Stieg Larsson

    • Plus jeune, je ne pense pas que j’aurais apprécié non plus. Même aujourd’hui, il m’a paru très violent sur certains passages que j’ai eu du mal à lire. Mais la cause est bonne et le style m’a accrochée, donc je ne le regrette pas^^

      Aimé par 1 personne

  1. J’adore cette saga, c’est clairement une de mes préférés 🙂 J’aime vraiment la plume de l’auteur, il met en place une ambiance sombre mais fascinante. J’aurai adoré que l’île de Vanger soit réelle, malheureusement elle n’existe pas ^^ Par contre, j’ai moins adhéré aux films. Je pense que c’est parce que la violence est d’avantage supportable à l’écrit qu’en images.

    Aimé par 1 personne

    • J’ai aussi trouvé les premières pages assez harassantes à lire car l’auteur fait une très grosse mise en place du personnage de Mikael en donnant des détails sur ses affaires économiques qui ne sont pas très passionnants, il faut l’admettre. Mais dès qu’on entre dans la vraie partie enquête du livre, on est aussi happé par l’affaire Harriet que le héros et on ne peut en décrocher sans savoir ce qui lui arrive. Et puis le personnage de Lisbeth ne tarde pas à entrer en scène non plus, un personnage vraiment hors normes et attachant !

      Aimé par 1 personne

  2. Un des rares thriller/policier a avoir retenu mon attention, et pour cause, tu le défends très bien. Il tire toute sa force du personnage de Lisbeth selon moi, loin d’être une caricature de « bad woman », elle incarne tout ce à quoi sont confrontées les femmes aujourd’hui !
    Tu vas lire la suite ? Je te les conseille, ils sont tout aussi bien mais attend toi à ce que ça change un peu du premier ! (Pas encore lu le 4e par contre de mon côté)

    Aimé par 1 personne

    • J’ai aussi adoré Lisbeth et ses réactions hors normes qui sont, comme tu le dis, loin de la caricature^^ Je n’ai, en revanche, pas supporté l’amante de Mikael (j’en ai oublié son nom, c’est dire^^ »).
      Un ami m’a offert la trilogie à Noël dernier, je compte donc bien décidée à la finir, même si ça risque de prendre du temps ! Mais le quatrième me rend plus sceptique, comme c’est souvent le cas avec les suites hors contexte, donc on verra 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s