║ Fondation 2 ║ d’Isaac Asimov

fondation-2

        Aujourd’hui, chers lecteurs, je vous propose de continuer un peu le mythique cycle de science-fiction Fondation d’Isaac Asimov. Je vous parlais du premier tome il y a un petit moment déjà, il était donc plus que temps que je vous parle du deuxième : Fondation et empire. Le schéma narratif demeure le même, avec de longues périodes d’ellipse entre les différentes parties centrées sur des personnages mythiques de l’histoire galactique mais la situation évolue bien. Après la mise en place de l’intrigue de base, selon laquelle le Plan Seldon doit sauver l’univers sur un millénaire, des éléments perturbateurs viennent remettre tout cela en question, maintenant une constante incertitude quand au dénouement.

     L’histoire se poursuit quelques décennies après le premier tome, respectant le cycle des ellipses instauré précédemment, avec un nouveau personnage : Bel Riose, premier protagoniste du cycle ayant droit à une partie lui étant dédiée. Général de l’Empire, il souhaite soumettre la Fondation sur laquelle il s’est renseigné en enlevant un lointain descendant d’Hober Mallow, l’un des héros du premier tome.

Ligne horizontale        Dérives & différence.

      Dans ce nouveau tome, on a directement affaire à l’aspect imprévisible de l’humanité qui revient mettre en question tout l’avenir du Plan Seldon. En effet, celui-ci est basé sur les grandes mouvances qui seront nécessairement – selon un calcul mathématique – suivies par l’ensemble de l’humanité. Mais, à une échelle beaucoup plus réduite, le Plan est incapable de calculer les choix d’une seule personne car celle-ci est beaucoup trop influencée par son libre-arbitre et par son environnement. Ainsi, il suffit qu’une seule personne se détache du lot et prenne l’ascendant sur l’humanité pour risquer de fausser les calculs du Plan Seldon. On assiste donc aux dérives du Plan et de la science qui en est à l’origine, peut-être même à ses limites : une seule personne suffit à bouleverser le destin de l’humanité entière.

        Seulement, pour cela, il faut bien sûr que la personne en question possède une particularité qui le fasse se distinguer de tout calcul. Cette personne est un personnage surnommé « le Mulet » qui est différent à la fois physiquement et mentalement. Le Mulet est en effet un mutant, qui possède un pouvoir particulier agissant sur le psychisme mais dont le corps est singulièrement faible et difforme. Ayant souffert de brimades à l’école, ayant toujours été mis à l’écart, il ressent ainsi un puissant besoin de revanche. Son ressentiment, tel un syndrome de Napoléon intergalactique, le pousse à vouloir dominer l’humanité, à prendre l’ascendant sur ceux qui l’ont maltraités – c’est-à-dire l’humanité entière, puisque personne n’a jusqu’alors jamais pris sa défense – et donc à dominer la galaxie, quitte à mettre à mal son destin.

Ligne horizontale       Art & succession.

     Jusqu’ici, nous suivions la Fondation qui est une entité entièrement basée sur les sciences dures comme la physique, laissant les sciences humaines totalement à part. Ce tome est donc le premier à parler d’art. Dans celui-ci, on rencontre effectivement un personnage capable de jouer du « luminophone », mot composé du latin lumos (la lumière) et phonus (le son), sorte d’instrument de musique capable de faire apparaître des images directement dans l’esprit de ceux qui l’écoutent. Cet art sonne donc comme un art totalitaire qui satisfait à la fois tous les sens du spectateur, et qui occulte ainsi toute autre forme d’art. Parallèlement, les livres, par exemple, deviennent obsolètes, de simples objets relégués au rang de bibelots, ramenés de vacances pour les enfants et collectionnés tels des boules à neige. L’art semble donc ramené à son aspect « pratique », devant répondre à la même logique que les sciences dures, sans risquer de redondance et perdant ainsi de ce qui fait son essence même.

      Enfin, malgré toutes ses incertitudes, ce tome reste bien entendu tourné vers le futur et les générations mais tout en s’inscrivant dans le passé grâce aux lignées créées par l’auteur. En effet, nous rencontrons la descendance d’Hober Mallow, et l’auteur inscrit ainsi son œuvre dans une véritable ligne temporelle, fondant la genèse d’une forme de mythologie, les nouvelles générations connaissant par cœur la vie et l’œuvre des héros du passé, les citant même allègrement pour inspirer leurs actes présents et futurs. Aucun personne ne tombe donc dans l’oubli, il est plutôt mythifié. Chaque action s’inscrit ainsi dans la durée et est vouée à lui trouver un successeur. On pourrait y voir un parallèle avec la littérature elle-même dont chaque œuvre est inspirée, même involontairement, par le travail de ses prédécesseurs et donne lieu à une recréation constante et sans fin.

      Voilà donc pour mon avis sur Fondation et empire, deuxième tome du grand cycle de science-fiction d’Asimov et, n’en doutez pas, le troisième tome suivra sous peu. Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de découvrir cette saga, je vous souhaite sincèrement de le faire : c’est une très bonne introduction en science-fiction qui mérite amplement d’être découverte.

Publicités

4 commentaires sur “║ Fondation 2 ║ d’Isaac Asimov

    • Je n’ai encore lu que le premier tome du Cycle des Robots mais il m’avait bien accrochée aussi. Asimov est très doué pour créer des personnages mémorables, même s’ils n’apparaissent que peu de temps !

      J'aime

    • J’avais aussi marqué une grosse pause après le deuxième tome, je viens tout juste de lire le troisième et je trouve en effet que c’est de plus en plus fort au fil des tomes (dans le deuxième, on était déjà en train d’essayer de deviner qui est le Mulet, comment ça fonctionne, etc. ; dans le troisième, les théories de ce genre sont encore plus présentes !). Il faudra me dire ce que tu en penses quand tu auras eu l’occasion de le lire^^

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s