Découvrons… ║ La Potion magique de Georges Bouillon ║ de Roald Dahl

la-potion-magique-de-georges-bouillon

     Après avoir finalement découvert la version originale des célèbres Charlie et la chocolaterie et Matilda, je ne me lasse plus de lire encore et toujours du Roald Dahl, cet auteur jeunesse aux romans drôles et fantasques qui se lisent un en après-midi à peine pour un joli petit moment détente. J’ai donc cette fois jeté mon dévolu sur une œuvre que je ne connaissais pas mais dont le titre m’a tout de suite plu par son humour et sa fantaisie : La Potion Magique de Georges Bouillon.

      Le jeune Georges est un garçon des plus obéissants mais ce n’est pourtant pas l’avis de son acariâtre grand-mère dont il a la garde et qui ne cesse de l’assaillir de reproches. Alors qu’arrive l’heure de son médicament, Georges a une idée : pourquoi ne pas le remplacer par une potion de son cru, composée de plein de bonnes choses, visant à rendre sa grand-mère enfin gentille et heureuse ? La potion, bien plus efficace qu’il ne s’y attendait, va cependant créer bien des réactions au sein de la famille.

Ligne horizontale      Soif & leçons.

      Bien plus que par la simple avidité, l’œuvre est marquée, me semble-t-il, par une grande soif dont la potion semble un remède tout trouvé. En effet, deux personnages semblent marqués par ce même sentiment, bien qu’il ne s’applique pas au même désir : la grand-mère de Georges a une soif terrible d’attention qui la fait houspiller tout ceux qui ne sont pas aux petits soins permanents pour elle et le père de Georges a une soif d’argent qui le pousse à tirer profit de la situation sans penser aux conséquences. Le plus intéressant est que la potion semble tout d’abord répondre parfaitement aux besoins exprimés par ces deux personnages : elle fait grandir la grand-mère à un point tel qu’il n’est plus possible d’ignorer sa présence et grossir les animaux, ce qui les rend bien plus rentables à élever.

      Cependant, un roman de Roald Dahl n’existe pas sans une bonne leçon à retenir et les choses finissent bien évidemment par mal tourner pour ces personnages rongés par l’avidité. La grand-mère, après avoir été aussi grande que son égo, finit par rétrécir jusqu’à disparaître : on pourrait presque dire que sa petitesse morale s’exporte au plan physique. Sa disparition finale est d’autant plus marquante que sa propre fille – la mère de Georges, donc – semble l’oublier aussitôt : celle qui voulait à tout prix attirer l’attention connaît le sort inverse en sombrant dans l’oubli. Quant au père, lui qui aurait pu effectivement gagner de l’argent grâce à la potion de son fils s’il s’était contenté de ce qu’il avait au départ, perd finalement tout gain potentiel lorsqu’il cherche à en obtenir plus ; c’est bien son avarice qui lui joue des tours. Enfin, seul Georges connaît une leçon positive. Puisque le garçon est pétri de bonnes intentions en créant sa potion, pour faire plaisir à sa famille,  il n’obtient certes pas de récompense mais touche tout de même la magie du bout du doigt : celle-ci semble donc réservée aux personnes positives, qui ne cherchent qu’à faire le bien autour d’elles.

Ligne horizontale       En bref :

      La Potion magique de Georges Bouillon est une nouvelle jolie petite histoire éducative de Roald Dahl. Comme toujours, elle présente des personnages très caricaturaux dont les vices et les qualités sont porteurs d’une morale que l’on ne découvre qu’en fin d’histoire, tout en faisant rêver le jeune lecteur par un univers doux et improbable qui n’a de cesse d’émerveiller lecteurs de tous âges.

Publicités

2 commentaires sur “Découvrons… ║ La Potion magique de Georges Bouillon ║ de Roald Dahl

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s