8 idées… Reçues sur les lecteurs

0

      Parce que les idées reçues ont la vie dure, je vous propose de détruire de nouveau quelques clichés typiques de la vie littéraire mais qui ne s’adressent plus aux livres : ce sont aux lecteurs qu’on s’en prend, cette fois ! C’est l’une des rares choses qui m’avaient déplu lors de ma lecture de La Passe-Miroir : le personnage d’Ophélie reprenant beaucoup de clichés qu’on associe généralement aux lecteurs, ce que je trouve fort réducteur. À une époque où on dénonce beaucoup la stigmatisation, il est donc temps de faire un peu le tour des parois de la boîte dans laquelle on veut nous enfermer, nous, lecteurs de tous âges.

     1 ‖ Ils sont introvertis.

      Si on lit, c’est pour fuir la société. Parce qu’on est introverti, timide et que les livres sont nos meilleurs amis… Vraiment ? Si tant de lecteurs aiment bloguer, se retrouver sur des réseaux sociaux ou des salons littéraires, c’est peut-être parce qu’ils aiment partager, non ? Alors je ne dis pas que ça exclue toute éventualité de timidité mais qu’on ne nous soupçonne donc pas d’être si introvertis que ça puisque nous faisons souvent notre possible pour aller vers les autres. Ophélie elle-même commence peut-être  son aventure socialement inapte, planquée au fond de son musée, mais elle finit par évoluer et s’exposer à la foule au fil de son histoire, après tout.


     2 ‖ Ils ne décollent pas de leurs bouquins.2

      On a souvent tendance à penser que les lecteurs ne font que ça de leur temps : LIRE. Partout, tout le temps, encore et toujours, comme cette chère Matilda qui avait dévoré la moitié des classiques connus avant même d’avoir atteint ses 10 ans. Sauf qu’on peut aimer lire et avoir 10 000 autres activités à côté. Certes, la lecture est une activité chronophage, donc on va donner l’impression d’y passer beaucoup de temps mais la lecture dénote aussi souvent un esprit créatif qui va avoir besoin de s’exprimer de plein de façons : écriture, DIY, dessin, musique, photo et que sais-je d’autre.


      3 ‖ Ils sont condescendants.

      En France, le snobisme littéraire est malheureusement fort, très fort et certaines personnes ont donc tendance à vouloir dicter ce qui est « culturellement valable ». En somme, pour eux, lire du Hugo ou du Shakespeare vaudrait mieux que de regarder Game of Thrones ou lire du Musso – je caricature, mais c’est l’idée générale. Cependant, ce genre de jugements de valeur est loin d’être partagé par tous les lecteurs et pourtant, tous sont souvent vus comme condescendants à cause de cette minorité hautaine qui ne sait accepter la culture sous toutes ses formes. Alors qu’il suffit d’un petit tour sur la blogosphère littéraire pour s’apercevoir que les avis sont généralement bienveillants à l’égard de toute forme de culture, littérature, sport, cinéma, série, spectacles et autres.


4      4 ‖ Ils rêvent tous de devenir auteurs.

       Bon, j’admets, moi aussi, j’en rêve. Mais de là à dire que tout lecteur rêve d’écrire, il y a un pas – un fossé, même ! – qu’il faudrait voir à ne pas franchir. Énormément de lecteurs n’ont pas de vocation pour l’écriture et profitent totalement de ce formidable loisir qu’est la lecture tout en s’épanouissant dans des carrières et d’autres loisirs qui n’ont strictement rien à voir avec le monde littéraire. Nous ne sommes pas tous des David Copperfield en puissance et pouvons plutôt, comme Oliver Twist, choisir de rester lecteur plutôt qu’auteur.


      5 ‖ Ils sont renfermés.

      Ou, autre version : « Ils ne sortent jamais ». Autrement dit, la lecture est une activité solitaire, qui se pratique chez soi, loin du soleil et du bon air pur. J’aurais tendance à conseiller à ceux qui pensent cela d’aller faire un tour au parc par un après-midi ensoleillé car ils risquent fort d’y croiser légion de lecteurs qui n’aiment rien de mieux que de lire sur l’herbe tendre. Quand au côté solitaire de la lecture, outre les salons déjà évoqués, je pointerai la tradition orale qui se poursuit encore aujourd’hui : que faites-vous de la fameuse « heure du conte » en bibliothèques, des lectures communes sur internet ou même de la lecture du soir, à la maison ? La lecture peut se pratiquer partout, tout le temps, avec qui on le souhaite, eh oui.


      6 ‖ Ils ont la tête dans les nuages.

      Les lecteurs sont d’insatiables rêves, cela, j’aurais du mal à le nier, car le rêve est l’essence même de la littérature. En revanche, cela ne signifie qu’il est impossible de concilier amour des livres et sens des réalités. Aussi bien que tout autre, un lecteur est capable d’avoir les pieds sur terre, de s’organiser et de ne pas vivre perdu au milieu de colonnes de livres sans ordre ni ménage tel un Lestat abandonné par ses pairs une centaine d’années dans un manoir gigantesque. Avoir l’esprit créatif n’empêche pas un certain sens pratique et les tendances bordéliques de tout un chacun n’ont aucun rapport avec le nombre de pages qu’il lit à l’année.

7


      7 ‖ Ce sont des « intellos », des Monsieur/Madame je-sais-tout.

      Hermione Granger en est l’incarnation la plus marquante mais elle est loin d’être la seule : en fiction, les grands lecteurs sont souvent vus comme des « intellos » un peu coincés qui passent leur temps à étudier alors qu’en réalité la lecture est avant tout un plaisir, une évasion, un moyen de voyager et l’apprentissage à tout prix est loin d’être notre but premier lorsque nous lisons. Bien sûr qu’on se constitue une certaine culture littéraire à force de lire – surtout quand ces petits coquins d’auteurs aiment nous mettre des références méta-littéraires dans leurs œuvres – mais on n’est pas pour autant forcément doués d’une intelligence hors norme lorsqu’on lit. Bien au contraire, la lecture est une loisir ouvert à tous qu’il serait dommage de rendre sectaire sous prétexte qu’elle semble inaccessible à quiconque qui ne soit pas premier de la classe. Une idée reçue que je trouve particulièrement dommageable car, au-delà du lecteur, c’est de la lecture elle-même qu’il crée une fausse idée.


      8 ‖ Ils sont maladroits.

     Enfin, dernier point récurrent qu’on a tendance à associer aux lecteurs et qu’Ophélie met parfaitement en exergue, leur maladresse légendaire. Eh oui, comme nous l’avons vu plus haut, les lecteurs sont associés à des intellectuels et non à des manuels, ils sont ainsi incapables d’user de leurs dix doigts. Autant vous dire que ce cliché devient assez vite usant dès lors qu’il apparaît très régulièrement dans divers films et séries ; pourquoi semble-t-il si impossible d’allier un peu la tête et le corps ?

      Voilà les idées reçues que je trouve un peu trop récurrentes en fiction concernant les lecteurs et qui ont la malheureuse tendance de se répandre dans la réalité. En avez-vous noté d’autres, que vous vous y reconnaissiez ou non ?

Publicités

21 commentaires sur “8 idées… Reçues sur les lecteurs

  1. Merci pour cette mise au point! Je partage entièrement tes arguments même s’il m’arrive d’avoir un peu la tête dans la Lune…

    1 -Le point est irréfutable, comme tu le soulignes l’explosion des blogs n’est pas une coïncidence.
    2 – excat!
    3 – Je trouve qu’il s’agit du contraire même si la timidité et la réserve de certains peuvent paraître « hautaine ».
    4 – Non, je n’en rêve pas.
    5 – Exact, et les lecteurs pratiques d’autres activités bien souvent. Perso je suis bénévole au club de tennis ou je suis initiateur pour enfant le mercredi et le samedi. C’est une activité de plein air. Avec plein de contacts.
    6 – Un peu quand même, mais la maison est bien tenue, les courses sont faites. parfois nous mangeons un peu tard…
    7 – Celle-là elle me fait bien rire! Je pense que ce sont les vrais « intellectuels » qui ont tendance à être snob, Les lecteurs ont de niches de prédilection
    8 – peut-être le plus tordant. Je bricole beaucoup, réalise mes propres ruches, modifie des objets,.. comme beaucoup!

    Aimé par 1 personne

  2. Je trouve que tu as tout à fait raison de démentir ces clichés, qui ne sont de loin pas représentatifs de tous les lecteurs! Même si personnellement, à part le côté snob que j’espère bien ne pas avoir, j’y corresponds beaucoup, beaucoup…

    Aimé par 1 personne

    • Ahah ! En même temps, si on admets qu’il y a des lecteurs de tous types, il y en a forcément qui correspondent aussi en grande partie à ces critères. J’en cumule quelques uns aussi, après tout :p

      J'aime

  3. Super ton article!! C’est claire qu’on tant que lecteurs, on doit faire face à de nombreux préjugés … Ceux que j’entends le plus sont que ceux qui aiment lire sont des « intellos », renfermés sur eux-même qui n’ont pas de vie sociale … C’est tellement dommage d’avoir cette vision!! Parce que oui, la lecture est un loisir solitaire (on est seul face à l’histoire) mais elle permet aussi le partage (blog, réseaux sociaux, salons) et bien sûr, comme tu dis, on peut très bien avoir d’autres occupations à côté!! Perso, ma vie ne se résume pas à la lecture!! ^^
    Je trouve ça aussi dommage ceux qui pense que les « vrais littéraires » soient ceux qui lisent des grands classiques … Sur quoi on se base pour déclarer quelle est la « meilleure littérature »? Surtout que souvent, à leur époque, les classiques était controversés ou mal vus … Comme quoi!! Enfin bref, luttons contre les préjugés!! =P

    Aimé par 1 personne

    • Mais oui, c’est totalement ça ! Comment peut-on juger que ce qui sort est mauvais alors que les classiques n’en sont que parce qu’on leur a laissé le temps de se faire leur place. J’ai beau adorer Shakespeare et Molière, on ne peut nier qu’avant d’être reconnus, ils ont été violemment snobés par leurs époques pour leur humour tombant souvent dans le scatologique jugé décadent alors qu’aujourd’hui, ils font partie des modèles absolus de notre éducation !

      Aimé par 1 personne

  4. J’avoue que je n’avais absolument jamais fait attention à tout cela, mais en lisant ton article je me suis dit « Mais c’est vrai en fait, on entend ça partout à propos des lecteurs! ». Même dans mon entourage en réalité. Je trouve ton article super intéressant, il remet chaque chose à sa place et rétablit la vérité ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Je me suis demandé si je ne « psychotais » pas un peu sur le sujet, ça me rassure quelque part de voir que c’est une réalité, même si c’est bien dommage, du coup !

      J'aime

  5. Je sais que ma mère pensait que je lisais tout le temps 24/24 à tel point que quand je lui disais que je ne lisais plus beaucoup (donc que j’avais pas lu pendant des mois) elle s’en réjouissait TT J’ai adoré ton article encore une fois, et c’est bien que quelqu’un puisse cibler ces préjugés sur les lecteurs, comme si la lecture avait quelque chose de fascinant mais de dangereux à la fois. Mais je me souviens de mon ancien cours d’histoire de la littérature où le roman quand il est apparut était placardé d’extrêmement dangereux et de mensonger par le clergé.

    J'aime

    • Oui ! C’est vrai que le roman a longtemps été mal perçu à cause de son côté strictement fictionnel à l’époque, et donc mensonger aux yeux de l’Église ! Je n’y pensais plus mais tu as totalement raison et c’est vrai que cette mauvaise réputation ne date pas d’hier, du coup.

      Aimé par 1 personne

  6. Je colle a un des clichés : le dernier ^^ Je ne sais absolument rien faire de mes dix doigts ! Par contre, j’étais loin d’être première de la classe et pourtant je lis depuis petite. C’est vraiment n’importe quoi ce clichés, et même les gens qui nous connaissent pourtant très bien ont du mal à s’en défaire ! Mon petit frère par exemple, pense que je ne décolle jamais de mes bouquins. N’importe quoi, je fais plein d’autres choses à côté ^^ Et je fais bien partie de ces personnes qui ne rêvent pas du tout de devenir auteurs. L’écriture ne me tente pas du tout ^^

    J'aime

  7. J’adore cet article ! Je colle à un ou deux clichés, comme beaucoup surement haha, mais un des miens est celui ou on ne fait que ça de lire ! Bon, je n’ai pas le clicher en entier, car je regarde des drama, séries, mais je passe beaucoup beaucoup de temps dans mes bouquins ! (Je ne changerai ça pour rien au monde, ça me rends heureuse d’avoir la tête dans les bouquins !)

    Et toi, tu en as des clichés de dedans ? 🙂

    J'aime

    • Le côté tête dans les nuages et rêve de devenir auteure, sans aucun doute ! Pour ce qui est du reste, soit j’ai changé en grandissant, soit je n’ai jamais été concernée ! :p

      J'aime

  8. Cet article m’a fait beaucoup rire ^^ je dois valider au moins 5 points sur 7 pour ma part, et nombreux de mes camarades de Lettres les valide également ! Je dirais surtout qu’il faudrait arrêter de « catégoriser »: tous le monde peux lire, tous le monde peut écrire. Il est parfois même interessant de rencontrer des lecteurs avec des personnalité radicalement différente. Après tout, la littérature est comme tous les autres arts: il permet de rassembler les individus quel que soit leur personnalité ou leur situation.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s