Découvrons… ║ À la Croisée des destins 1 ║ de Valentin Rousseaux

A la Croisée des destins 1

      Profitant d’un Service Presse Flash proposé par les éditions La Plume et le Parchemin et par l’auteur lui-même, j’ai eu la chance de découvrir le premier tome de la saga À la Croisée des destins de Valentin Rousseaux. Voyageant entre fantasy et science-fiction, ce premier tome permet une plongée directe au cœur d’un univers qui se reconnaît volontiers inspiré de la pop culture en vogue en ce moment – les références à Harry Potter ou aux X-Men feront sourire tout passionné du genre ! – mais n’en oublie pas pour autant de construire sa propre cosmogonie qui sait se démarquer par son originalité.

       Réveillé en sursaut après un cauchemar, le jeune Sacha voit sa vie basculer : ses parents se font assassiner sous ses yeux et lui-même n’échappe à la mort que grâce à l’intervention providentielle d’une étrange figure chevaleresque. Le voilà propulsé dans un monde totalement différent, sur une planète de notre système solaire dont il ignorait même l’existence jusqu’alors, où la magie règne et où il en apprend beaucoup sur lui-même, ses origines et ses talents insoupçonnés.

Ligne horizontale      Guerre & relations.

        En lisant ce premier tome, on sent immédiatement que l’auteur a sérieusement réfléchi à la situation géopolitique de son univers et cela crée un roman extrêmement cohérent dans sa construction. Bien que certaines explications soient parfois amenées de manière un peu forcée, toutes sont très claires et permettent de visualiser facilement les enjeux de chaque décision prise par un camp ou l’autre. La guerre est au cœur du récit, une guerre pour conquérir un mystérieux objet dont la fonction est laissée en suspens pour la suite. Le roman prend ainsi la forme d’une quête et c’est ce qui me ferait plutôt ranger ce roman dans le genre de la fantasy, malgré ses affiliations avec la science-fiction, puisqu’il reprend un schéma narratif assez proche de ce à quoi on est habitué dans ce genre littéraire. La guerre permet d’insérer une tension dramatique à l’histoire mais sans occulter la problématique absolument personnelle du protagoniste, ce qui évite de se sentir détaché des enjeux d’une guerre trop éloignée et nébuleuse mais permet, au contraire, de se sentir directement concerné à travers lui.

      Si je reconnais avoir été totalement prise par l’intrigue et m’être beaucoup attachée aux personnages, je dois aussi dire que j’ai parfois grincé des dents en voyant se tisser les relations entre ces personnages. En effet, chaque amitié ou inimitié semble instantanée dans le récit : on n’a pas vraiment d’impression de temps pour voir se consolider les relations entre les personnages mais plutôt celle de les voir se construire en une page à peine. Cela confère un effet assez étrange aux amitiés crées au fil de l’histoire, qui d’un côté sont décrites comme extrêmement fortes, chacun étant littéralement prêt à sacrifier sa vie pour les autres, alors même que, pour nous lecteurs, c’est comme s’ils se connaissaient à peine. Après, si je souligne cet aspect, c’est que je le trouve d’autant plus dommageable que les personnages eux-mêmes sont très bien construits : chacun développe une personnalité propre, marquante – moi qui ai souvent l’habitude de ne plus savoir quel nom correspond à quel caractère dès qu’il y a un peu trop de personnages, là, j’ai pu les identifier très facilement ! -, qui ne reste pas dans la superficialité et dont les actions ou paroles sont toujours cohérentes par rapport au caractère attribué au personnage.

Ligne horizontale      En bref :

      C’est un premier roman très abouti que nous propose Valentin Rousseaux avec À la Croisée des mondes. L’histoire est prenante, on est attiré par les engrenages d’une intrigue plus grande qu’on voit se mettre en place et on s’attache assez rapidement à ces personnages très humains dépeints avec soin. Je recommande donc volontiers ce début de saga à quiconque aime la fantasy et est à la recherche d’une lecture plaisante. Je lirai, pour ma part, la suite avec plaisir. J’espère seulement y retrouver un petit plus, cette chose qui m’a manqué pour dépasser le stade de la lecture-plaisir et aller vers celui de la véritable lecture-imprégnante : une réflexion qui aille au-delà de l’intrigue du roman, pour nous faire passer un message fort, que je sais pouvoir être insérée au cœur des futurs enjeux du prochain roman qui se montrent déjà fort prometteurs à la fin de celui-ci.

Publicités

2 commentaires sur “Découvrons… ║ À la Croisée des destins 1 ║ de Valentin Rousseaux

    • Ahah, je te remercie ! Je ne me trouve pas très douée niveau « mise en scène » des livres (plutôt adepte de l’épuré) mais forcément, Dard et une ambiance forestière, ça va plutôt bien ensemble !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s