Découvrons… ║ One Punch Man ║ de One

One Punch Man 1

       Phénomène sur internet depuis quelques années, l’anime One Punch Man aura su me faire hurler de rire et me décider à craquer pour la réédition du manga à Noël dernier. Bourré d’humour et de clins d’œil à d’autres univers de la pop culture, One Punch Man sait séduire par son ton totalement décalé qui aime bien se moquer des codes établis du manga mais n’oublie pas pour autant de créer un attachement certain à ses personnages et de glisser quelques messages cachés entre ses bulles.

       Saitama est un jeune homme tout ce qu’il y a de plus banal. Mais Saitama est aussi un super-héros. Pour devenir le meilleur, il a suivi un entraînement intensif : 100 pompes, 100 abdos et 10km de course tous les jours. Et cela a fonctionné mieux encore qu’il ne l’espérait ! Il peut désormais mettre n’importe quel adversaire à terre d’un seul coup de poing. Mais cette facilité devient vite lassante et le jeune homme est en quête de nouveaux défis à relever.

Ligne horizontale        Humour & volonté.

        L’essentiel du comique de ce manga repose sur l’énorme ambivalence de son protagoniste, Saitama. D’un côté, le personnage recèle d’une puissance surhumaine que personne n’est capable d’égaler et, d’un autre côté, il ressemble à monsieur tout le monde, avec même une apparence un peu niaise par moments. Ce fort décalage entre ce qu’il est et l’image qu’on se fait de ce qu’il devrait être prête forcément à rire en plaçant ce personnage complètement lunaire au milieu de situations terribles desquelles il se sort toujours avec une facilité déconcertantes. Bien loin des images de super-héros invincible auxquelles on est accoutumé, on a bel et bien affaire à un personnage invincible mais qui renvoie l’image inverse. Un personnage qui, qui plus est, est exaspéré de ne trouver d’ennemi à sa hauteur et qui donc dégage une nonchalance qui n’est pas du tout de circonstances face aux enjeux évoqués – bien souvent, sauver le monde ou, au minimum, le Japon – pour un effet clairement burlesque (un registre comique pour un sujet haut).

       L’entraînement physique de Saitama est volontairement ridicule et ne serait certes pas d’une véritable efficacité dans la vie réelle mais il repose sur une qualité essentielle du personnage : une volonté de fer. Désœuvré, Saitama décide de se lancer dans cet entraînement pour obtenir un objectif dans sa vie, pour avoir un but à atteindre. Et une fois ce but atteint, il continue à rechercher inlassablement de nouveaux défis, éternellement en quête de l’adversaire qui ne sera pas à terre au premier de ses coups de poing. Si cela participe beaucoup au comique du personnage qui se plaint de la facilité avec laquelle il vient à bout de ses ennemis, c’est aussi un moyen détourné pour plébisciter sa seule grande qualité. En effet, Saitama est le type même de l’homme lambda. Rien ne le distingue de l’humain moyen, il ne possède aucune autre qualité particulière mais parvient à devenir un homme hors du commun simplement par la force de sa volonté. Alors si, lui, est capable d’atteindre des objectifs absolument insensés et chercher toujours à aller plus loin, chacun est capable de dépasser ses limites pour peu qu’il s’en donne les moyens.

Ligne horizontale         En bref :

       L’humour reposant sur le burlesque, vieille ficelle de la littérature qui n’a plus besoin de faire ses preuves, n’empêche pas One Punch Man de faire également passer un message ultra-positif dans histoire : la possibilité pour chacun de se surpasser, de repousser ses limites toujours plus loin. Ici, nul besoin d’être un être hors du commun pour prouver que rien n’est impossible et d’être quelqu’un d’extraordinaire.

Publicités

9 commentaires sur “Découvrons… ║ One Punch Man ║ de One

  1. Oh tu viens de me faire découvrir un truc là ! Ça a l’air tellement sympa que je m’empresse de le noter ! D’autant plus que je suis dans le mood du décalage ayant vu récemment American Ultra (film déjanté qui joue sur le décalage de son héros, constamment foncedé mais aux capacités incroyables).

    J'aime

    • Je comprends, je me suis aussi dit que ça risquait de tourner vite en rond en le commençant aussi ! Après, l’introduction d’autres personnages et de nouvelles formes de défis pour Saitama m’a vite rassurée là-dessus, perso, mais ce n’est pas forcément suffisant pour captiver tout le monde, surtout si c’est un écueil qu’on retrouve souvent. Ma culture plus que sommaire en manga me préserve au moins de cela !
      Je ne connais pas My Hero Acadomia, du coup, mais j’irai au moins y jeter un coup d’œil par curiosité, je pense^^

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s