I Origins (2014)

I Origins

     Avant le visionnage de ce film, j’avoue que le synopsis de I Origins m’avait laissée plus que perplexe. Et pourtant, j’ai décidé de laisser leurs chances aux avis ultra-positifs que j’avais eu dessus pour laisser mes a priori de côté et me faire ma propre opinion dessus. L’histoire est celle de Ian Gray, jeune étudiant en médecine qui fait une recherche sur l’œil humain et sa singularité, pour remonter aux origines de l’individualité. Un œil, particulièrement, va le marquer : celui de la belle Sofi, femme-enfant aux conceptions totalement opposées aux siennes.

       Sortie de séance :

       J’ai été tout simplement bluffée par ce film. Partant d’une simple romance, il parvient à nous dire bien plus. I Origins utilise des faits courants, une histoire de tous les jours pour nous faire nous interroger bien plus profondément sur le sens de la vie, les croyances et la singularité humaine. Le glissement de thème est subtil, il n’agresse pas le spectateur pour en venir au plus vite aux raisonnements mais lui laisse au contraire le temps de progresser vers le sujet central du film : ce qu’il y a après la mort.

         L’intrigue du film est complexe, non dans le sens où elle est difficile à suivre mais dans celui où elle s’éloigne de tout cliché habituel pour proposer des tranches de vie plus proches de la réalité, influencées par des personnages à la psychologie profonde, qu’on n’est jamais sûr de totalement cerner. Sofi, au premier abord, semble un personnage assez désuet, plutôt superficiel et pourtant, on découvre en elle des facettes nouvelles, un côté mystérieux qui ne sera jamais vraiment résolu. De même, la romance transcende le cliché cinématographique vers la complexité réaliste, concrétisée dans le temps, avec ses évolutions et ses séquelles.

I Origins 2

         Moi qui ne suis pas une personne de nature croyante, j’ai pourtant douté face à ce film qui revient aux origines de la vie pour mieux s’interroger sur la mort. I Origins pose la question de la réincarnation en partant de l’intime : le regard. En effet, comme pour les empreintes digitales, nous avons tous une iris différente qui nous distingue au milieu des milliards d’autres individus peuplant la Terre. Ici, l’iris symbolise la singularité de chacun, ce qui nous permet d’exister à part entière et de ne ressembler à personne d’autre. Grâce à cette analogie, les films introduit donc la possibilité qu’une âme ou quelque chose de semblable – puisque l’œil est le miroir de l’âme, selon le vieil adage – puisse se réincarner après la mort. Une pensée intéressante, qui n’est pas entièrement résolue par le film mais qui parvient, subtilement, à nous faire hésiter.

        C’est un argument que vous risquez de me voir souvent utiliser car il fait parti de ce que j’aime particulièrement au cinéma mais je ne peux pas passer à côté : ce film est incroyablement beau. L’esthétisme d’un film fait beaucoup, selon qu’il veuille attirer, fasciner, amuser, dégoûter… Pour moi, I Origins veut notamment fasciner et il le fait via des image aux couleurs très pétantes, avec ce gimmick de l’œil, centre de l’histoire, tantôt fuyant, mystérieux, tantôt en très gros plan, nous offrant son intériorité.

Clap (5)

       En bref : Un incontournable ! C’est aussi simple que ça. Ce film ne parlera peut-être pas autant à tout le monde qu’à moi – parce que les goûts et la sensibilité de chacun diffère – mais je trouve qu’il serait vraiment dommage de passer à côté d’un film aussi bien foutu que I Origins, ne serait-ce que pour savoir.

Publicités

6 commentaires sur “I Origins (2014)

  1. J’ai beaucoup aimé ce film et ton résumé en dévoile juste assez pour donner envie d’en savoir plus. J’étais assez frustrée de le visionner après avoir lu le synopsis d’Allociné qui spoile la dernière partie de l’histoire (le voyage en Inde) et en plus ne donne pas spécialement envie. Comme quoi souvent mieux vaut ne pas lire les synopsis^^

    Aimé par 1 personne

  2. Je sais que j’avais beaucoup apprécié le personnage de Sophi, Astrid joue tellement bien et elle est tellement adorable, et puis cette histoire d’amour qui n’en est pas vraiment et toute la réflexion sur la vie qui va avec et qui est menée avec brio. Je suis totalement d’accord avec ce que tu dis bien que je suis très chiante sur l’esthétique et peut-être aurait-il fallut que ça soit encore plus poussé pour moi TT

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s