8 idées… Anti-achats

Librairie

      La lecture, c’est génial. Je pense qu’on est bon nombre à être d’accord là-dessus – ou alors il y a de fortes chances que vous vous soyez légèrement égarés en chemin… Que ça ne vous empêche pas de rester, ceci dit – et les arguments sont nombreux : c’est bon pour l’esprit, ça cultive l’imagination, ça fait voyager, ça s’adapte à tous les temps, c’est relaxant, drôle, surprenant, économe… Économe, vraiment ? Quand on fait partie de cette génération croissante de lecteurs compulsifs qui ne peuvent résister à l’envie d’acheter toujours plus de livres à chaque sortie à la librairie, au point que nos étagères croulent déjà sous le poids, notre porte-monnaie crie parfois famine et les scrupules se font de plus en plus grands. Heureusement, avec un peu de bonne volonté, il est tout de même possible de réduire ces débordements et, comme je suis une fille – à peu près – bien, je vous propose quelques astuces dont l’efficacité ne laisse aucun doute.

        1 ‖ Ne sortir qu’équipé d’une paire d’œillères.

       Une tentation qui n’est plus dans votre champ de vision est une tentation qui n’existe plus. Alors tel un équidé sortant pour la balade en carrosse d’un jeune couple de romantiques du siècle dernier, ne sortez qu’équipé de votre paire d’œillères qui, une fois installée de chaque côté de votre champ de vision, vous évitera toute tentation visuelle où que vous vous rendiez. Ni librairies, ni bouquinistes n’apparaîtront plus sur votre chemin quotidien pour aller travailler et votre esprit restera vide de tout désir livresque pour le plus grand bien de votre compte en banque – une fois l’achat desdites œillères déduit, bien sûr – et de votre PAL grossissante.


         2 ‖ Compter sa PAL pour s’endormir.

       Simple, efficace et plus original que les moutons, compter sa PAL avant de s’endormir permet non seulement de passer une bonne nuit peuplée de rêves pleins de livres mais aussi de s’incruster ce chiffre déjà bien assez conséquent dans la tête. De quoi se décourager de faire de nouveaux achats – au moins le temps de la nuit et passer 12hLivres (1) sans acheter de livres, c’est déjà une petite victoire en soi parfois !


        3 ‖ Négocier avec soi-même.

        « Allez, rien qu’un petit dernier ! Quel mal ça peut bien faire, un de plus ou un de moins ? » C’est autant l’excuse de l’accro au crack voulant sa dose que celui de la personne au régime craquant pour un dessert à la boulangerie alors pourquoi ne pourrait-elle pas aussi fonctionner pour un bibliophile en manque de lecture, après tout ? Une addiction est une addiction, l’effet euphorique de la lecture devrait être reconnue alors tant qu’on se dit que c’est exceptionnel, on peut bien se le permettre… Non ?


        4 ‖ Se faire interdire de librairie.

        Il est possible de se faire interdire de casino, alors pourquoi pas de librairie ? Nous l’avons vu, la lecture est une addiction comme une autre qui devrait être reconnue et qui mérite qu’on fasse appel aux grands moyens ! Envoyez votre photo à tous les libraires de votre région en demandant expressément qu’on vous interdise l’entrée de leurs rayons pour éviter toute tentation. Le seul risque étant qu’ils repèrent le bon filon et, au contraire, profitent de votre faiblesse pour vous envoyer toutes les dernières sorties. Moi je dis : ça vaut quand même le coup de tenter, sait-on jamais, on peut peut-être tomber sur un vendeur honnête.


       5 ‖ Ne sortir qu’avec de la petite monnaie.

       Au mieux, vous vous ferez jeter dehors à partir du deuxième livre de 10/20€ que vous essayerez de payer en pièces de 10 centimes, une fois la patience de votre libraire arrivée à bout. Au pire, vous dépenserez votre argent en livres mais seulement au bouquiniste d’occasion du coin, la facture restera donc raisonnable, à défaut d’être moins encombrante pour votre intérieur. Un problème sur deux de réglé, c’est déjà pas mal du tout ! Pour le reste, il sera bien temps de voir une fois qu’on ne verra plus les murs entre les rangées de livres, je suppose.


       6 ‖ Se lancer des challenges.

       Là, l’objectif n’est plus de faire zéro achats – l’idée est séduisante mais visiblement pas réaliste pour l’instant – mais simplement de limiter les dégâts en se fixant de petits challenges avant de pouvoir céder à l’envie d’acheter. Lire X pages ? Vider sa PAL de X livres ? Se limiter à X achats par mois ? Tout est bon pour réfréner nos envies livresques sans jamais se priver totalement, parce qu’une bibliothèque au régime doit demeurer une bibliothèque bien portante malgré tout.

Livres (2)


       7 ‖ Démissionner.

        Le calcul est simple : sans boulot, pas d’argent et sans argent, pas de livres. CQFD. Même les plus hardcore d’entre nous côté addiction livresque admettront finalement que si le choix doit se faire entre se loger/se nourrir et acheter des livres, il y a peu de chances que la seconde option remporte l’adhésion générale. Et non : se construire une maison de livres et se satisfaire de nourriture spirituelle n’est pas une solution viable à long terme.


       8 ‖ Acheter pour offrir.

       Ultime solution, pour ceux qui ne seraient pas capables de résister à l’attrait d’un beau livre tout neuf exposé sur le rayonnage d’une librairie, c’est d’acheter dans l’optique d’offrir. Certes, on dépense mais on aurait dépensé de toute façon pour trouver un cadeau que ce soit à l’occasion d’un anniversaire, d’une fête ou autre. Là, au moins, on se fait plaisir en achetant tout en faisant plaisir à quelqu’un d’autre en offrant. Money saved, bibliothèque épargnée, plaisir intact et amitié consolidée, tout bénéf’ !

       Voilà les 8 idées – en mode un peu n’importe quoi, certes – que je voulais vous proposer aujourd’hui pour s’épargner niveau craquages livresques. Et vous, comment résistez-vous quand l’envie subite vous prend ? Après, en même temps, la lecture est un plaisir avant tout et une partie de ce plaisir réside aussi dans l’acquisition de nouvelles découvertes donc pourquoi se priver ? Craquons, tant pis, nous serons raisonnables une autre fois : tant qu’on est sûr d’avoir l’envie de lire ce livre tôt ou tard alors c’est bien un moindre mal !

Publicités

25 commentaires sur “8 idées… Anti-achats

  1. Il y a de bonnes idées !^^ C’est clair que c’est dur de se restreindre. Par contre, j’ajouterais un point qui peut vraiment être une solution : emprunter dans une bibliothèque. Un livre sur deux que je lis vient d’une des médiathèques que je côtoie. Avec la blogosphère, on est toujours tenté par quelque chose et on veut dépenser. Passer par l’emprunt est une bonne solution alternative. Certains font même du troc entre particulier. 😉

    +1 pour la réunion des lecteurs anonymes ! xD

    Aimé par 1 personne

    • C’est vrai que c’est une sacrément bonne solution, la bibliothèque ! C’est un réflexe que j’ai beaucoup de mal à acquérir moi-même (j’ai trop envie les livres que j’aime chez moi !) mais c’est parfait pour découvrir plein de choses différentes, surtout quand la tentation blogosphéresque s’en mêle^^’

      Aimé par 1 personne

  2. Très bon article qui est amusant mais les propositions ne vont pas marcher pour moi. Oui je l’avoue, je suis trop atteinte ! ^^ Quand je vois de supers bonnes occasions, mon dieu que je craque ! Et il ne faut pas m’emmener dans un lieu où l’on vends des livres quand je suis fatiguée ! Je craque encore plus ! ^^ Là en plus j’ai découvert qu’il y avait un FNAC pas très loin de chez moi ! En effet, chez moi il y avais une bonne librairie que les propriétaires et employés ont vendu suite à leur départ à la retraite. Depuis, elle a fermé (de toute manière les nouveaux ne m’ont pas plu, aucun sens du service, de l’accueil … Pas un bonjour quand je rentre et ils discutaient entre eux). Il y en a une nouvelle mais pareil, aucun sens de l’accueil à part encore une fois une jeune qui a le sourire et le sens de la politesse ! Niveaux livres en vente c’est horrible donc vive l’espace culturel leclerc malgré le manque de marques pages et goodies. Donc franchement, pour une addict aux livres et goodies …

    Aimé par 1 personne

    • Ah c’est sûr que quand on se sait mal desservie niveau offres près de chez soi, on a envie d’en profiter à fond quand on a enfin de la bonne came… heu de bons livres à proximité !
      Heureusement, il y a toujours internet quand on ne peut vraiment pas en trouver autrement mais c’est loin d’être le même plaisir. Un lecteur dans une belle librairie, c’est comme un enfant chez Honeydukes : le plaisir des yeux compte tout autant que le plaisir d’acheter :3

      Aimé par 1 personne

  3. Je ne résiste jamais à l’envie d’acheter un livre, mais ma ville m’aide car je n’ai que la Fnac et le furet du nord et j’en ai un peu marre de voir toujours les même livres super reconnus sur les tables. Du coup quelques fois j’achète pas… et quelques fois je me fais une boulimie avec l’excuse du « un dernier pour la route ça coute rien ». Résultat j’ai plus de 300 livres à lire xD et ça me fait hyper plaisir de voir tous les livres qu’il me reste. Je suis totalement décomplexée au niveau de ma PAL.

    Aimé par 1 personne

    • J’aime ta philosophie ! Après tout, tant qu’on est sûr que ce livre, on aura envie de le lire un jour, il n’y a aucun regret à avoir. On fait juste des réserves façon hamster en cas d’apocalypse. C’est même plutôt une qualité, un tel sens de la prévoyance ! *mauvaise foi, lvl up*

      J'aime

  4. 😂😂 Excellent ton article ! Qu’est ce que j’ai ri ! Je suis en pleine tentative de défi ( un mois sans achat de livre) et c’est pas gagné, surtout en furetant sur les blogs ! Je vais aller voir mon libraire pour me faire interdire de librairie 😀

    J'aime

    • J’avoue que j’ai été en librairie le week-end dernier pour un cadeau d’anniversaire de dernière minute… Et j’en suis ressortie avec un livre pour moi aussi donc ça fonctionne assez modérément dans mon cas xD

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s