Sword Art Online (2017)

SAO 1

      Conseillée par une amie qui s’y connaît bien mieux que moi en animation japonaise, je me suis décidée à aller voir au cinéma la dernier film à sensation du genre : Sword Art Online. D’abord déstabilisée car je ne connaissais pas du tout l’histoire portée à l’écran, j’ai mis un moment à comprendre que l’intrigue ne retraçait pas ce qu’il s’était passé dans le jeu Sword Art Online mais ce qui advient des survivants par la suite. Confrontés à un nouveau jeu, ceux-ci doivent réapprendre à jouer en passant de la réalité virtuelle à la réalité augmentée.

       Sortie de séance :

       Ce film d’animation m’en a vraiment mis plein les yeux – au point que je me suis demandé s’il ne devrait pas y avoir une alerte épilepsie à l’entrée du cinéma. Esthétiquement, il est vraiment beau, soigné et les scènes de combat sont grandioses, clairement pensées en terme de chorégraphie, privilégiant le visuel avant toute chose.

       X Comme je le disais en introduction, l’histoire peut paraître confuse de prime abord pour ceux qui ne la connaîtraient pas à l’avance. S’ajoute à cela la difficulté de reconnaître les personnages lorsqu’ils revêtent leur avatar du monde virtuel : il faut ainsi un petit moment pour vraiment se plonger dans l’intrigue et en comprendre tous les tenants et aboutissants.

      Une fois l’immersion faite, cependant, on commence à prendre conscience des enjeux déployés par le film et force est de reconnaître que ceux-ci sont vraiment intéressants. En dehors des intrigues personnelles entre les personnages, la grande question mise en avant est bien sûr celle de l’intelligence artificielle, son potentiel mais aussi ses limites, ses dangers et son influence sur l’Homme. Si le sujet n’est pas forcément le plus original qui soit, il est tout de même très bien traité et fait se poser certaines questions sur nos propres réactions face à cette technologie.

SAO 2

      X Le manque d’originalité, cependant, est un défaut majeur de ce film. En effet, même sans être une grande spécialiste du genre, j’ai eu l’impression d’y retrouver un grand nombre de clichés couramment utilisés en manga. C’est certes ce qui fait la marque de fabrique du genre mais c’est aussi quelque chose qui peut accélérer l’effet de lassitude, avec cette sensation grandissante d’assister à du « déjà vu ». Une réutilisation de ces lieux communs peut être intéressante, mais une plus grande innovation dans la forme serait préférable.

     Il n’empêche que l’intrigue du film est vraiment prenante. On devine petit à petit ce qui se cache derrière tous ces évènements et, même si les protagonistes peuvent sembler longs à la détente à certains moments, la progression logique du film est toujours bien menée.

Clap (4)

         En bref : Pour ceux qui seraient à la recherche du film de l’animation de l’année, ce ne sera sans doute pas encore pour cette fois, Sword Art Online étant clairement perfectible. Il est cependant très réussi dans le genre et permet de passer un vrai bon moment en salle, ce qui est déjà pas mal.

Publicités

2 commentaires sur “Sword Art Online (2017)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s