Hirune Hime : Rêves Éveillés (2017)

Hirune Hime (1)

      Alors que le film ne sort en salles que le 12 juillet, j’ai eu la grande chance d’assister à une avant-première parisienne en compagnie du réalisateur Kenji Kamiyama, connu notammement pour sa participation à Ghost in the Shell et Blood : The Last Vampire. L’intrigue d’Hirune Hime est assez complexe puisqu’elle suit deux fils narratifs différents. D’un côté, une intrigue fantastique met en scène une petite fille, la princesse magicienne du royaume de Hearts. De l’autre, Kokoné est une lycéenne élevée par son père dans un petit garage automobile de province pour laquelle la magie n’est qu’un rêve.

Sorite de séance :

       X Je n’ai pas de gros reproche à faire à Hirune Hime. De manière générale, c’est un bon film, vraiment agréable à regarder avec une intrigue prenante et une bande son qui donne toute sa poésie à l’œuvre. Pourtant, il lui manque cette touche de magie supplémentaire qui en ferait un excellent film. Si j’ai apprécié la séance, je savais déjà en en sortant que je l’aurai oublié d’ici quelques mois.

       En revanche, une chose originale et vraiment appréciable était le double niveau de lecture des rêves de Kokoné, dont la clef est donnée aux 3/4 du film et qui changent totalement notre compréhension de l’histoire. Ce renversement est vraiment très bien amené, cohérent avec l’intrigue tout en lui conférant une dimension nouvelle.

Hirune Hime (2)

      Hirune Hime fait partie de ces films familiaux qui ne se contentent pourtant pas de faire du simple divertissement mais proposent aussi une réflexion vraiment intéressante, comme nous avons pu nous en rendre compte en salle, lors des questions au réalisateur. Entre l’évolution de la technologie, le besoin d’innovation et la difficulté de grandir, les sujets sont variés mais tous traités avec finesse.

      Cependant, le film n’en oublie pas d’être léger et, comme j’ai pu le constater dans une salle comble, l’humour est bien au rendez-vous dans ce film. De nombreuses scènes sont là pour détendre un peu l’atmosphère dans une intrigue assez forte par ailleurs et ainsi rendre attachante l’innocence du personnage de Kokoné.

Clap (3)

       En bref : Hirune Hime est un film vraiment agréable à regarder que je ne saurais vous déconseiller d’aller voir mais qui manque encore d’un petit surplus de sens ou d’une réelle innovation créative pour rester gravé dans les mémoires comme un incontournable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s